La métaphore de la langue maternelle. Nationalisme linguistique et apories identitaires selon Fritz Mauthner


Roure P.

TR@JECTORIES, vol.3, no.no, pp.1-36, 2009 (Peer-Reviewed Journal)

  • Publication Type: Article / Article
  • Volume: 3 Issue: no
  • Publication Date: 2009
  • Doi Number: 10.4000/trajectoires.245
  • Journal Name: TR@JECTORIES
  • Page Numbers: pp.1-36
  • Yıldız Technical University Affiliated: Yes

Abstract

Dans un essai intitulé « Langue maternelle et patrie » (1920), Fritz Mauthner propose une réflexion sur la métaphore de « langue maternelle » et ses usages politiques, dans le contexte de la montée des nationalismes et d’une recomposition des identités en Europe. Mauthner y affirme que les guerres de religion ont été remplacées par des guerres nationales qui sont en réalité des guerres linguistiques. Définie pourtant comme objet d’amour, comment la langue maternelle peut-elle devenir l’enjeu de politiques linguistiques pouvant conduire au fanatisme et à la guerre ? Il s’agit dans cet article d’éclairer la déconstruction par Mauthner des concepts fondamentaux du nationalisme à partir de sa conception philosophique de la langue, qu’il élabore contre celle que présuppose l’affirmation d’une appartenance identitaire. Cette hypothèse de lecture permet d’envisager les conséquences philosophiques et politiques de la critique du langage de Mauthner, qui récusent l’alternative entre nationalisme et universalisme linguistiques.